Le Parterre de Tulipes

Tulpis

Les lutins (pixies) qui peuplent Dartmoor peuvent se montrer accueillants et aidants envers les gens qui se montrent amicaux, mais ceux qui les irritent ou les contrarient découvriront vite que cela n'est pas payant d'encourir leur colère.

Il y a longtemps de cela, une vieille femme habitait une jolie fermette au toit de chaume, aux abords d'un petit village situé au milieu de Dartmoor. Elle ne se sentait jamais seule, car les enfants du village lui rendaient fréquemment visite et elle partageait souvent sa nourriture avec les oiseaux et les autres animaux. C'est grâce à la nourriture et à l'eau qu'elle mettait à leur disposition que de nombreux oiseaux survivaient aux rigueurs de l'hiver.

En plus des enfants et des animaux, la vieille femme s'occupait de son beau jardin, qu'elle adorait et dont elle prenait le plus grand soin : il débordait toujours de fleurs magnifiques. Une nuit, alors que la vieille femme s'endormait, il lui sembla entendre de la musique et elle alla regarder par la fenêtre.

A sa grande surprise, elle vit une quantité de lutins qui dansaient sur la pelouse, joyeux et détendus. La vieille femme remarqua que ses tulipes se balançaient au rythme de la musique ; en regardant plus attentivement, elle vit que dans la corolle de chaque fleur dormait un petit lutin, bercé dans son berceau aux couleurs vives. Elle fut absolument enchantée à la pensée que les lutins honoraient ainsi son jardin et fit voeu de toujours tenir un parterre de tulipes à leur disposition.

De nombreuses années plus tard, la vieille femme mourut paisiblement dans son sommeil et la fermette fut achetée par un villageois. Le nouvel occupant, un vieil homme, trouva que les fleurs prenaient une place inutile dans le jardin. Il retourna la pelouse et les parterres de fleurs et planta des légumes à la place. Craignant que les oiseaux ne viennent manger les graines et les jeunes pousses, il les chassa et mit une clôture autour du jardin.
Les lutins furent contrariés de perdre leur piste de danse et les berceaux pour leurs bébés, et jurèrent que plus rien ne pousserait désormais dans le jardin. Et de fait, chaque année, les récoltes de légumes furent désastreuses, et le jardin devint une friche.

Mais les lutins n'oublièrent pas leur amie la vieille femme. Peu de temps après, une masse 
de fleurs magnifiques apparurent sur sa tombe. Elles y fleurissent depuis ce temps-là, 
en témoignage d'affection de ses amis les lutins.

Pixies