La Tombe de Jay

Kitty Jay Dans un passé moins civilisé que maintenant, ceux qui se suicidaient ne pouvaient pas être enterrés en terre consacrée, et on croyait donc que leur esprit demeurait lié à la terre. Les paysans superstitieux pensaient que si le corps était enterré à la limite de la paroisse – de préférence à un carrefour – l’esprit ne réussirait pas à retrouver son chemin jusqu’au lieu où il avait vécu et laisserait ainsi les vivants en paix.Le lieu dit « La Tombe de Jay » marque l’emplacement de la tombe d’une jeune fille qui s’est suicidée.

On dit que Kitty (ou Mary) Jay était une jeune employée de ferme célibataire qui fut abandonnée, enceinte, par son amoureux. De désespoir elle se pendit dans une grange et son corps fut enterré de la façon décrite plus haut. Par la suite, il fut exhumé par un certain James Bryant, cantonnier, qui le ré-enterra convenablement et délimita sa tombe avec des pierres. Mais ce qui est inhabituel, c’est que la tombe est toujours ornée de fleurs fraîchement cueillies.

Quelle que soit la période de l’année, quand on passe à côté de la Tombe de Jay, on y voit toujours des fleurs fraîches, parfois des fleurs sauvages, parfois des fleurs du jardin. Personne ne sait qui les met là ni pourquoi, mais le souvenir de la malheureuse Kitty Jay a perduré malgré le méchant traitement que lui avaient fait subir les paysans superstitieux de l’époque.