L’Histoire de la Crème Épaisse

Quand les géants eurent été chassés par Brutus, beaucoup s’installèrent sur Dartmoor tandis que d’autres s’installaient encore plus loin, en Cornouaille. L’un de ceux qui s’installèrent sur Dartmoor était le géant Blunderbus qui élut domicile sur Dinger Tor.

C’était la coutume chez les géants d’avoir plusieurs épouses. Blunderbus en avait donc plusieurs, quatre pour être précis. Mais sa préférée était Jennifer, la plus jeune. Elle était belle, douce et aimante, mais hélas elle n’avait jamais appris à faire la cuisine. Blunderbus aimait sa jeune épouse. Il restait volontiers assis à bavarder avec elle lui offrait des cadeaux.

Les trois autres épouses, qui n’avaient jamais eu très bon caractère, étaient bien sûr jalouses de Jennie et décidèrent de lui mener la vie dure. Elle la chargèrent de toutes les tâches pénibles, de toutes les corvées, et l’obligèrent à travailler de l’aube au crépuscule.

Elle devait aller chercher de l’eau, allumer le feu, nettoyer les pots et les casseroles et faire bien d’autres choses encore. En dépit de tout, Jennie restait souriante. Tant qu’elle était auprès de son bien-aimé Blunderbus, elle était heureuse. Ceci ne convenait pas aux trois autres épouses. Elles décidèrent donc de rendre la vie de Blunderbus aussi pénible que possible, jusqu’à ce qu’il se débarrasse de son épouse préférée. Elles lui servirent des plats brûlés et firent en sorte que sa paillasse soit pleine de bosses ; elles refusèrent de laver son linge et le harcelèrent du matin au soir jusqu’à ce qu’enfin fatigué, sale et l’estomac malade, il cède et promette de se débarrasser de Jennie. Il ne pouvait pas renoncer complètement à elle ; il l’installa donc dans une grotte de Cornouaille où il pouvait lui rendre visite secrètement à chaque fois qu’il arrivait à tromper la surveillance de ses trois autres femmes ; mais leur séparation les attristait tous les deux.

Un jour où Jennie était assise à pleurer dans sa grotte, elle entendit dehors des voix qui venaient d’en bas. Sans se faire voir ni entendre, elle jeta un coup d’œil à l’extérieur de la grotte et aperçut un groupe d’hommes à l’allure farouche. Elle réussit à surprendre leur conversation et comprit qu’ils complotaient d’envoyer un navire sur les récifs. C’étaient des naufrageurs de Cornouaille.

Jennie, terrifiée, eut d’abord peur pour elle. Puis elle eut une pensée pour les malheureux marins qui allaient perdre la vie et décida d’agir même si elle devait pour cela mettre sa propre vie en danger. Cette nuit-là, elle vit les naufrageurs amener au bord de la falaise un âne entravé avec une lanterne suspendue à sa selle : c’est une vieille ruse de naufrageurs pour faire croire aux marins qu’il y a un autre navire à proximité et que la mer est donc profonde à cet endroit-là. Horrifiée, Jennie vit le vaisseau changer de cap et se diriger droit vers les rochers que surplombait sa grotte.

A la hâte, elle arracha des broussailles et des branchages et y mit le feu. Le capitaine du vaisseau se rendit alors compte du danger, fit jeter l’ancre et envoyer un canot pour aller aux nouvelles. Les naufrageurs, furieux de voir leur proie leur échapper, s’étaient mis à la poursuite de Jennie quand ils furent rejoints par les marins du navire qui les tuèrent sans pitié. Le capitaine du navire, un Phénicien, remercia chaudement Jennie et lui demanda ce qu’il pouvait faire pour lui témoigner sa gratitude. Jennie, heureuse d’avoir enfin quelqu’un à qui parler, lui raconta tous ses malheurs et le capitaine lui prêta une oreille attentive.

Il se rendit bien compte que – même si à son avis Blunderbus méritait son sort pour avoir cédé aux pressions de ses trois autres femmes – Jennie ne serait heureuse que si elle et son Blunderbus bien-aimé étaient à nouveau réunis. « Ma chère », dit-il, « j’ai la recette de quelque chose d’absolument délicieux. Je vous apprendrai comment le faire et quand Blunderbus l’aura goûté, il ne voudra plus jamais se séparer de vous ».

C’était la recette de la crème épaisse, la clotted cream ou clouted cream, comme on l’appelait alors. Lorsque Blunderbus lui rendit visite, Jennie lui fit goûter ce mets délicieux. Blunderbus, stupéfait et ravi des talents de sa jeune épouse la ramena sur-le-champ avec lui à Dinger Tor.Clotted cream

Les autres épouses furent d’abord très contrariées. Mais lorsqu’elles eurent goûté ce nouveau mets succulent, elles acceptèrent le retour de Jennie et la persuadèrent de leur apprendre comment le réaliser. Jennie le leur montra et la renommée de la clotted cream finit par se répandre dans tout le Devon. Les gens vinrent de tout le comté pour apprendre ce qu’était ce nouveau mets et comment le préparer. Les trois autres épouses, heureuses d’être le centre de l’attention générale, passèrent leurs journées à enseigner aux nombreux visiteurs comment faire la crème épaisse. Et pendant ce temps, Blunderbus et Jennie vivaient leur vie tranquillement sans crainte d’indigestion et à l’abri de la jalousie des trois autres épouses.

Le Devon est toujours renommé pour sa clotted cream. Alors la prochaine fois que vous dégusterez un de ses célèbres « cream teas », souvenez-vous que vous le devez à Jennie, la jeune et jolie épouse du géant Blunderbus de Dinger Tor.